Asie / Indonésie / Malaisie / Myanmar (Birmanie) / Philippines / Singapour

Le meilleur de la fin (de l’Asie du Sud-Est)

Philippines, Malaisie, Myanmar, Indonésie, Singapour. Ce sont les 5 pays que nous avons visités au cours des 5 derniers mois. Ça fait déjà 10 mois que nous sommes en terrain asiatique! Dans quelques jours, ce sera la fin de l’Asie du Sud-Est, car on s’enligne dès septembre sur l’Asie du Sud, c’est-à-dire le Sri Lanka, et l’Inde! Pour marquer cette étape, je vous présente un palmarès de nos 10 meilleurs endroits et événements et quelques mentions honorables vues et vécues depuis le dernier palmarès, en mars (Le meilleur du Mékong). Je ne vous mentirai pas, les choix ont été beaucoup plus difficiles à faire que lors du dernier palmarès.

10- San Juan (Luzon, Philippines): On ne devait même pas y aller. On a décidé de passer par là sur un coup de tête, en revenant du nord de Luzon. À notre arrivé on a trouvé une plage immense, déserte et super agréable. Pas de vendeurs ni de chaises longues, juste du sable blanc! San Juan est en fait un village de surf. Sauf que les vagues n’étaient pas très présentes lorsque nous y étions. Malgré tout, on se sentait vraiment en vacances. Ça faisait un bout qu’on ne s’était pas sentis aussi relax. En plus, on a mangé le meilleur poulet adobo du pays, avec des petites patates grelot. Juste pour ça, on y retournerait n’importe quand. Alors imaginez le reste!

9- Singapour: Nous avons retrouvé l’Amérique en Asie. Disons qu’on n’était plus à Yangon! C’était comme un petit vent de fraîcheur qui nous a fait renouer un petit peu avec notre manière de vivre occidentale. Quoique Singapour reste en bonne partie asiatique, c’est elle qui ressemble le plus à notre coin de pays. Elle est facile, agréable et moderne. On a aimé le lifestyle singapourien, surtout pour ses activités et pour ses spectacles gratuits! Ça vaut une visite, mais pour vraiment bien en profiter, il faut avoir des sous, en tous cas, plus que nous! Le zoo a aussi été un bon moment de notre passage.

8-Kuala Lumpur (Malaisie): On s’y est arrêtés pendant 39 jours de la mi-mai à la mi-juin, juste après les Philippines. On a loué un appartement. On s’est reposés. On a pris un break de restaurant. On a pu faire la grâce matinée. On n’avait pas de bus à prendre. On a visité tous les attraits touristiques qui nous attiraient. Et là, on est revenu depuis le 19 août. On n’a pas d’appartement, mais on profite de la ville. On sait où on s’en va, on ne fait plus les touristes, on a nos spots préférés, on connait les bonnes places à aller. Ce qui est formidable avec Kuala Lumpur, c’est que ça ne coûte pas (trop) cher pour profiter de la ville. C’est un bon endroit pour arrêter pour un petit bout. On se sent (un peu) comme chez nous… On a aussi beaucoup apprécié la Batu Cave, un beau temple hindouiste très impressionnant construit dans une grotte qui dégage une atmosphère particulière, et qui est rempli d’offrandes, de singes, de chauve-souris, de pigeons et d’Indiennes en sari.

7-La visite de ma sœur et de mon beau-frère aux Philippines: Ma sœur et mon beau-frère, Joanne et Érick, sont venus nous visiter pendant une dizaine de jours aux Philippines. Ça été un séjour assez (trop) rapide, mais maudit qu’on était contents de voir leurs faces de ti-blancs trop verts à cause de l’hiver interminable de cette année. On pouvait rire, parler, sacrer pis jouer à des jeux de cartes qui se jouent à 4. Pis la journée qu’ils sont partis, leurs faces vertes étaient rendues avec un beau p’tit tan philippin. Et pour nous remercier d’avoir été leurs guides officiels, ils nous ont payé un sacré bon repas dans un des meilleurs restos de Manille! Ça a fait du bien à notre « dedans d’intérieur de corps et de papilles gustatives ». Ça nous a fait mal un peu quand ils sont repartis.

6-Bagan/Lac Inle/Mandalay (Myanmar): J’ai ce pays dans la peau. Ce pays vient me chercher. Mandalay, Bagan et le Lac Inle ont été des lieux vraiment extraordinaires pour commencer notre périple. Ce triangle  constitue le circuit touristique classique du Myanmar. On était au début de la saison des pluies, et les sites que nous y avons visités étaient déserts et fantastiques. Tous ces temples qui couvrent la plaine de Bagan sont dignes d’une histoire fantaisiste, le majestueux lac Inle est une porte d’entrée pour découvrir un autre monde qui se passe sur l’eau, et la ville de Mandalay dévoile un curieux côté mystique. On avait ces lieux pour nous. Je crois qu’on y a été juste à temps, car la popularité du Myanmar prend de l’ampleur, et son visage mythique risque peut-être de changer dans les années à venir. C’est le temps d’y aller, avant qu’il ne soit trop tard.

5-Les Birmans/les Philippins: Les Philippins sont chaleureux, ils ont un excellent sens de l’humour, ils sont sociables. Ils adorent parler avec tout le monde. Ils parlent tous anglais, comme cette vieille madame de 90 ans qui a le dos courbé à 90 degrés parce qu’elle a travaillé toute sa vie dans les rizières qui est entrée dans notre bus en chialant dans son dialecte, qui s’est assise à côté de nous, qui nous a regardés, qui nous a offert son plus beau sourire un peu édenté, qui nous a donné des ramboutans, et qui s’est mise à nous parler dans un anglais impeccable! Disons que ça faisait changement que de toujours discuter avec les gens qui travaillent dans le tourisme et les chauffeurs de taxi, car dans les autres pays ce sont la plupart du temps seulement eux qui parlent anglais. Et que dire des Birmans? Beaucoup de choses! J’ai beaucoup de compassion pour eux. Ils sont doux et respectueux. Ils nous ont traités comme des invités d’honneur. Ils nous déroulaient le tapis rouge, ils voulaient qu’on soit biens dans leur pays. Et ça a marché! Ils nous faisaient sentir vraiment les bienvenus, partout où on allait. Un énorme lien de confiance se créait entre eux et nous en quelques secondes, c’était incroyable! C’est vraiment pas des blagues. Les Birmans et les Philippins sont vraiment les plus accueillants de l’Asie du Sud-Est!

4-Port Barton (Palawan, Philippines): Ça, c’est mon village de rêve au bord de la mer. On devait rester 3 jours… on est restés 6 jours. Il n’y avait pas d’électricité de minuit à 18h, ni d’Internet. Ni aucune source de stress, jamais. Sur une échelle de 10, la vitesse de la vie dans le village était d’environ 1. Habituellement, ce genre de place me donne la « shake », j’ai toujours le goût de bouger, je ne suis pas du type « plage pendant 1 semaine ». Mais étrangement, on aurait pu rester là-bas un petit bout. On a rencontré un Albertain à notre hôtel qui y logeait depuis 2 mois, et il allait allonger son visa afin de rester un mois de plus, juste pour vous dire. Mais la plus grande qualité de Port Barton, comme partout ailleurs aux Philippines, c’était qu’on était (presque) tout seul! (Ça s’appelle Port Barton, mais en fait il n’y a pas vraiment de port. En fait, si une plage peut être considérée comme un port, peut-être, sinon c’est de la fausse représentation. En fait, il n’y a même pas de quai. Ton bateau arrête sur le bord de la plage, et tu descends dans l’eau. Donc finalement, il n’y a pas de port, cherchez-le pas, c’est dépenser des énergies pour rien, c’est mieux de rester toute la journée dans un hamac face à la mer.)

3-Yangon (Myanmar): L’espèce d’atmosphère magique qui se ressent là-bas est indescriptible. Il faut y mettre les pieds pour comprendre. La première journée que nous sommes atterris, Yangon nous semblait un peu insurmontable. Mais on a découvert une ville qui vibre grâce à ses habitants. Tous ces vendeurs de n’importe quoi, tous ces kiosques de bouffe et tous ces stands de noix de bétel qui s’installent sur les trottoirs et dans les rues vers la fin de l’après-midi donnent un dynamisme et une énergie assez intéressante. Yangon te rentre dedans et tu dois te laisser porter pour bien l’apprécier. C’est ça qu’on a fait, et ça a porté fruit.

 

2-El Nido (Palawan, Philippines) : Après avoir vécu El Nido et Port Barton, les autres villages relax deviennent un peu sans éclat. Après avoir vécu El Nido, les autres promenades en bateau deviennent un peu sans éclat. Après avoir vécu El Nido, les autres plages paradisiaques deviennent un peu sans éclat. Après avoir vécu El Nido, tu ne penses qu’à El Nido. C’est ça, son gros problème… À éviter!

1-Mawlawmyine (Myanmar): Ce choix est très personnel. Do aurait mis El Nido en première position, mais vu que c’est moi qui écris… Hé hé hé. Il faut toujours se rappeler d’où on vient, d’où on arrive et de ce qu’on a vu, car ça influence beaucoup nos endroits préférés. Premièrement, Mawlawmyine est arrivée au parfait moment. Mais aussi, c’est une ville qui nous offre l’image parfaite qu’on se fait de l’Asie, et surtout du Myanmar. C’est une ancienne ville coloniale britannique qui abrite des dizaines de pagodes dorées, quelques mosquées et églises. C’est aussi là que se retrouvent les Birmans les plus accueillants du pays! Mawlawmyine est très romantique. Pas romantique dans le sens de « j’ai acheté du chocolat à ma blonde pour la St-Valentin », mais romantique parce qu’elle invite à l’émotion et à la rêverie. Georges Orwell y a été policier lors de l’occupation Britannique (Cette période de sa vie l’aidera à voir l’absurdité du colonialisme et l’influencera énormément sur la base contre toute forme de totalitarisme). Il y a un tea shop qui est une vraie institution ici. C’est comme un village, et pourtant il y a 300 000 habitants. J’aurais pu y rester tout le temps de mon visa de 28 jours. Je me sentais loin de chez moi, mais comme à la maison en même temps. Mawlawmyine est définitivement mon coup de cœur, et je serais presque capable de dire que c’est l’endroit que j’attendais depuis 10 mois.

 

Mention spéciale : Redjon Homestay à Ubud. C’est rare qu’un hôtel ressort du lot, mais dans ce cas-ci, ça été une des bonnes expériences en Indonésie. Le propriétaire de l’hôtel, Redjon, a pris le temps de nous faire visiter plusieurs temples dans son village natal, nous a enseigné quelques principes de base de l’hindouisme balinais, nous a parlé de sa culture avec une grande fierté, nous a appris des mots et des phrases en balinais. Il nous a même invités à assister à un mariage dans sa famille. Il nous a accueillis comme si nous étions des membres de sa famille. Si seulement tous nos hôtes étaient comme lui!

Mention qui « a sauvé la donne » : la moto sur Bali. Avec le faux départ de l’Indonésie, et les arnaques des chauffeurs de taxi et des autobus publiques, on a décidé de faire Bali en moto. Donc, on ne faisait plus affaires avec ces derniers, on était libres de se déplacer quand on voulait. En plus, on économisait beaucoup d’argent, car engager un chauffeur privé ou un taxi, ça reste très dispendieux. Grâce à la moto, on n’était jamais pris dans le trafic car on pouvait se faufiler entre les voitures immobiles. Et ça donnait un petit goût d’aventure, malgré tout!

La bête!

La bête!

Activité la plus exotique : le marché de jade de Mandalay. Un marché de pierres précieuses, on ne verra pas ça partout. On a dû se lever aux aurores pour y aller et même si on est arrivés à 5 h 30, le marché bouillonnait déjà depuis longtemps. Toutes les pierres étaient alignées sur des tables basses ou sur des bâches, et les Chinois armés de leurs lampes de poche examinaient les caractéristiques des pierres. On voyait des groupes en train de comparer leurs achats. On a assisté à plusieurs négociations, on ne comprenait pas, mais avec l’intonation de leurs voix et leur non-verbal, c’était quand même très intéressant. Non, mais quand même, un marché de pierres précieuses, c’est-tu pas assez exotique à votre goût?!!!

Marché de jade

Marché de jade de Mandalay

Paysage le plus époustouflant : les rizières de Batad (Luzon, Philippines). Ben oui, je suis vendu aux Philippines! Mais se promener dans ces rizières vieilles de 2000 ans, c’était un privilège. Elles sont surnommées « Stairways to Heaven »… Et c’est vrai, ça ressemble vraiment à ça! Et d’avoir choisi un titre de chansons de Led Zeppelin pour décrire ces rizières reflète très bien la passion des Philippins pour la culture musicale occidentale!

Les impressionnantes rizières de Batad

Les impressionnantes rizières de Batad

Bouffe : Babi guling (Indonésie), thé tarik et roti canai (Malaisie, Singapour), la bouffe de Do (Malaisie). Le Babi guling, c’est du porc rôti. Comme un méchoui. C’est un repas très (et trop) populaire à Bali, servi seulement le midi, alors il faut s’y prendre tôt. N’arrivez pas à midi et quart, vous risquez de passer en dessous de la table.  Les Balinais sont fous de ça (et c’est la seule place en Indonésie où on retrouve ça, car porc et Islam ne font pas bon ménage). Chaque warung (restaurant) l’apprête à sa manière, mais habituellement, ça vient avec la couenne, de la saucisse, une salade et du riz. Trop bon! Et très épicé!

Babi Guling

Babi Guling

Le thé tarik est un thé noir mélangé avec du lait condensé et du lait évaporé. Ça parait pas super comme ça, mais c’est vraiment bon et quand les gars le font derrière leur comptoir, c’est comme un show. Ils versent le thé dans 2 différents récipients afin de le faire mousser et le but est de verser le plus haut possible. En fait, tarik veut dire tiré, donc c’est un thé tiré. C’est vraiment bon surtout quand tu manges un roti canai, un pain plat cuit dans l’huile, avec des currys vraiment trop épicés. Dans ce cas-là, le thé tarik est indispensable et il devient encore meilleur. Surtout pour le déjeuner!

Thé tarik et roti canai!!

Thé tarik et roti canai!!

La bouffe de Do a été un baume. Après 7 mois de restaurants, nous étions trop heureux d’avoir un appartement à Kuala Lumpur pourmanger de la bouffe maison. Do s’ennuyait de cuisiner et elle en a profité. Maudit qu’elle était bonne sa bouffe!

Découverte sportive à refaire : le paddle board. Un genre de planche de surf, une pagaie, une rivière et un peu d’équilibre. Le Paddle Board a vraiment été une belle découverte, c’est un sport très facile et très agréable. Surtout que nous avons été initiés sur une rivière turquoise en plein milieu de la jungle aux Philippines (oui, encore les Philippines), ça donnait beaucoup de charme à l’activité.

Paddle Board sur la rivière Loboc

Paddle Board sur la rivière Loboc

L’activité touristique la moins exotique (qu’on a pas fait en passant mais on a été écornifler 5 minutes) : le Long Bar de Singapour. Pour beaucoup de touristes, aller boire un Singapor Sling au Long Bar à l’hôtel Raffles est un passage obligé. C’est en effet dans ce bar que le « célèbre » cocktail a été inventé. Tous les guides en parlent. Le cocktail coûte 25 $ et une petite recherche sur Internet t’apprendra rapidement que les cocktails ne sont même pas shaker sur demande, ils servent tout simplement un mix déjà préparé à leurs clients… Décevant, non? MAIS heureusement, le bar offre aussi la chance de pratiquer une activité insolite qui semble vraiment exciter les touristes. Avec ton drink, ils te donnent un petit panier de peanuts en écaille. Et devinez quoi? Tu peux pitcher tes écailles de peanuts par terre!! Sorelois, ça vous rappelle de quoi? Ben oui, pareil comme dans ce bon vieux Cactus Café de la rue du Roy à Sorel-Tracy. Hey! Ça se peut-tu payer un verre à 25 $ pour pouvoir jeter des cacahuètes sur le plancher quand tu peux vivre la même expérience avec une pinte Bière-Clamato dans la magnifique ville de Sorel. En plus, si tu y vas un lundi, tu auras des ailes à 0,10 $ (en tout cas, elles étaient ce prix-là dans notre temps). Alors pour tous ceux qui ne viennent pas de notre patelin et qui auraient le goût de vivre une expérience typique de Singapour, vous savez où aller! Peut-être même que le barman du Cactus te fera un vrai Singapour Sling avec ça…

Le Long Bar, pour un bon faux Singapour Sling et lancer tes écailles de peanuts comme au Cactus de Sorel!

Le Long Bar, pour un bon faux Singapour Sling et lancer tes écailles de peanuts comme au Cactus de Sorel!

Le temple le plus « atmosphérique » : la Shwedagon Pagoda de Yangon. Je ne suis pas quelqu’un de très spirituel ni de très religieux, mais je respecte énormément les gens qui ont la foi et qui pratiquent. Dans ce temple, qui est le plus sacré de la Birmanie, j’ai ressenti une atmosphère très particulière, une certaine sérénité. Tout d’abord, parmi tous les pratiquants Birmans présents, nous devions être environ 4 Occidentaux, donc ce n’est pas très envahi par le tourisme. On peut y ressentir un moment de quiétude, malgré tous ces gens. Les Birmans venaient à notre rencontre et nous enseignaient quelques leçons du bouddhisme Theravada. Dans des pays comme le Myanmar où tout est bruyant, chaotique et désuet, les temples sont souvent des lieux de prédilection où tout est tranquille, propre et bien entretenu. La Shwedagon Pagoda de Yagon est évidemment un incontournable, comme le pays!

La pagode Shwedagon

La pagode Shwedagon

Le plus beau coucher de soleil : San Vicente (Palawan, Philippines). Encore une fois, c’est aux Philippines que ça se passe. On s’est retrouvé à San Vicente un peu par erreur. On avait lu un article paru dans un journal Philippin qui vantait une plage déserte de sable blanc de 14 km (ce qui était vraie), où le développement touristique n’était pas encore arrivé. On voulait voir ça. La plage était en effet magnifique. Il n’y avait absolument rien d’autre que du sable blanc et des palmiers sur 14 km. Sauf que le village était vraiment perdu et l’hôtel était dégueu. Mais on a eu droit au plus beau coucher de soleil de notre vie. Je n’ai jamais autant vu de couleurs différentes dans un seul coucher. On voyait l’ombre des pêcheurs qui se dirigeaient vers le ciel orangé. La marée était basse, la mer s’était retirée de la côte sur environ 1 km. On voyait les chiens essayer d’attraper des crabes. Les hérons qui chassaient aussi. Les jeunes allaient au bout du quai pour admirer ce moment. Il y a avait une vie qui se déroulait devant nos yeux. C’était génial!

 

J’espère que vous avez apprécié ce top 10 et ces quelques mentions spéciales.  Vous avez sûrement remarqué que les grands gagnants sont le Myanmar et les Philippines, alors que l’Indonésie est presqu’absente. En fait, les deux pays auraient pu être en première position pour l’ensemble de leur œuvre (on a tout aimé). Malheureusement, l’Indonésie n’a pas été à la hauteur de nos attentes, surtout après ces 2 énormes coups de cœur. Mais n’oubliez pas que chacun a son propre palmarès personnel. Quelque chose de fantastique et merveilleux pour quelqu’un ne sera probablement pas un « must » pour un autre. Si quelqu’un trouve une place vraiment « poche » et que vous, ça vous inspire, allez-y quand même. Allez voir par vous-même! Faites-vous une idée! Acceptez les conseils, mais n’acceptez pas de vous faire influencer négativement dans vos choix de destinations. Les meilleurs voyageurs sont ceux qui disent : « Aille, vas-y » et non « J’ai trouvé cette place-là plate, donc vas-y pas. » On a peut-être pas trippé sur l’Indonésie, ok tout le monde a compris, mais ça c’est nous autres. Vous rêvez de Bali, allez-y, plongez dedans, allez voir de vos yeux, allez vivre votre trip comme vous le voulez. Pis peut-être que vous allez mettre les pieds aux Philippines un jour, et vous ne comprendrez pas le « buzz » qu’on a eu sur ce pays-là. Mais vous allez sûrement comprendre. Parce qu’un bon voyageur sait que chaque moment, chaque lieu et chaque itinéraire est unique pour n’importe quel autre voyageur. Certains vont même réussir à dire : « Quoi, t’es pas allé là, tu as vraiment manqué de quoi! » parce qu’ils pensent qu’on a les mêmes goûts qu’eux. Pis c’est pas grave de ne pas tout voir, parfois, on en voit beaucoup plus en restant à la même place. Le meilleur moyen de savoir de quel type de voyageur que vous êtes, c’est de sortir de votre zone de confort, c’est peut-être là que vous êtes (sûrement) cachés! Et vos futurs tops 10 seront colorés, surprenants, fous, absurdes, incroyables, burlesques, drôles et intéressants pour tout le monde, mais surtout pour vous!

Allez, prochain palmarès dans 5 mois!

Jean-D et Do qui font des "Japan Japan" comme les Asiatiques!

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s