Asie / Europe / Grèce / Inde / Sri Lanka

Le dernier palmarès asiatique (et un ti-peu européen)

Et voilà! Le fameux voyage en Asie est fini… On pleure, on est triste. Pas parce que c’est fini, mais bien parce que la radio ne fait que passer des tounes « originales » de Sylvain Cossette… Ben non, on est pas si tristes que ça, le retour fait partie du voyage. Revenir avec tous ces beaux souvenirs en tête, c’est assez cool, je vous avouerai. Évidemment, c’est le temps d’un petit palmarès de nos coups de cœur du Sri Lanka, de l’Inde et un petit peu de la Grèce. Comme ce que nous avons fait pour les pays précédents. Encore là, ce sont des choix vraiment personnels. Certains d’entre vous se reconnaîtront là-dedans, d’autres vraiment pas. Et c’est très bien comme ça! Mais depuis le temps que vous nous suivez, j’espère que vous avez compris quel genre de voyageurs nous sommes. J’avoue que ce dernier palmarès me rend nostalgique, et me fait sentir privilégié d’avoir pu voir toutes ces choses. La planète est tellement belle. J’avoue aussi que ç’a été dur de faire des choix pour ce palmarès, parce que ces 3 derniers pays ont été du vrai bonbon. 3 beaux pays fascinants. 3 beaux pays incroyables. 
Allez, on commence drette-là!! Attachez votre tuque, j’en avais long à dire!

10- Bundi (en Inde) 

À la 10e position de ce palmarès se trouve la petite ville de Bundi. (Le mot « petite ville » reste toutefois assez relatif en Inde!) On n’avait pas planifié d’y aller, comme personne ne planifie d’écouter L’Auberge du Chien Noir. (Vous allez pas me faire à croire qu’il y a du monde qui se disent « Cool, c’est mardi, c’est L’Auberge du Chien Noir ce soir, une chance que j’ai programmé ma cassette. ») Sauf que contrairement à L’auberge du Chien Noir, Bundi a été une incroyable surprise. On a dû faire un petit détour de 6 heures de bus pour y aller, mais ç’a valu amplement le détour et la peine. Aussitôt qu’on met les pieds à Bundi, on voit le palais à flanc de montagne, avec le petit village médiéval à ses pieds. Juste à côté du palais, on voit un manoir qui surplombe la ville. Ce fameux manoir a été le berceau du « Livre de la Jungle » de Kippling. Pas pire comme touche de romantisme! C’est agréable d’aller se perdre dans les rues colorées et étroites situées à l’intérieur des portes de la ville. Et je vous le dis : les gens de Bundi sont les plus gentils du Rajasthan. Comme il n’y a pas énormément de touristes occidentaux qui se rendent jusque-là et que c’est un détour du trajet classique du Rajasthan, les gens savent vous accueillir sans rien demander en retour. Laissez de côté vos doutes, il n’y a rien à craindre. On devait être là 3 jours, on est restés 6 jours, on a réussi à créer plusieurs liens avec les habitants. On aurait même pu aller à un mariage de 3 500 invités en février!

9- Le train au Sri Lanka

Ok. Bon. La première fois que vous allez prendre le train à la gare de Colombo, et que vous n’avez pas réservé votre siège en 1ère classe (avec la plupart des touristes), vous allez avoir un petit peu la frousse. Vous aurez donc le choix entre la 2e classe et la 3e classe. Anyway, vous êtes au Sri Lanka pour être avec les Sri Lankais, et non pour être avec John de Chicago ou Didier de Marseilles, ou encore pire Benoit Roberge du Plateau. Et vous ne le regretterez pas. Donc, la première fois que vous aurez votre billet de train de 3e classe en main acheté 1 heure avant le départ, vous vous entasserez avec les autres passagers sur le quai 5 minutes avant que le train arrive. Lorsqu’il arrivera, vous aurez les yeux ronds en regardant les gens qui sautent dedans avant même qu’il soit immobile. Dès qu’il sera arrêté, plus de temps à perdre, vous devrez foncer à l’intérieur, vous devrez jouer du coude pour y entrer et vous trouverez, que dis-je, vous vous battrez pour une place. Bref, vous allez capoter un ti-brin. Alors, si vous êtes du genre à faire le Black Friday, le Boxing Day ou juste à aller au Ikea un dimanche après-midi, vous allez bien vous en sortir. Pour les autres, commencez l’entraînement, allez hop, au Ikea! Mais bon, ce sera probablement la seule fois que vous jouerez du coude au Sri Lanka. Pour les autres villes, c’est assez relax, c’est simple et c’est facile. Faut pas se laisser intimider par la première fois (en tout cas, c’est ça qui nous disait dans les cours de FPS à la polyvalente). Nous, on a opté pour le train durant tout notre séjour, dans la 3e classe, avec les familles sri lankaises. (Opter est un bien grand mot, étant donné que c’était les seuls billets disponibles. Mais finalement, on était ben contents de ce coup du destin!) Et vu que vous serez le seul blanc bec, ils vont vous prendre sous leur aile, surtout si vous êtes réceptifs. On y joue de la musique, on y boit de l’arak (alcool à base de noix de coco), on y mange, on y danse, on rit, on joue avec les bébés, etc. On crie aussi comme des malades à toutes les fois qu’on passe un tunnel. Bref, on essaie de passer le temps. Mais soyez avertis, vous devrez être en forme, parce que rendu à destination vous allez être brûlé, et même (sûrement) saoul. Mais vous serez rendu un membre officiel de leur famille. Do et moi avons notre famille adoptive sri lankaise. Tous les voyageurs rêvent d’un contact comme ça avec les locaux (en passant, je déteste utiliser le mot « locaux », si quelqu’un a une option de rechange, je suis preneur), le train au Sri Lanka est un excellent moyen. Vous allez rencontrer les Sri Lankais et leurs accueils très, très chaleureux! Vous pouvez manquer beaucoup de choses au Sri Lanka, mais ne manquez surtout pas le train!

8- Mumbai (en Inde)

Selon moi, et selon ce que j’ai vu, Mumbai est certainement une des plus belles villes de l’Inde, voire même de l’Asie. L’architecture britannique est archi-présente, tout ça mélangé avec des rues remplies d’arbres. La promenade sur le bord de l’eau dévoile une énergie joyeuse et enfantine, les gens sont avec leurs amis et leurs familles et profitent de la fraîcheur de la soirée. Les bâtiments art déco de l’autre côté de la promenade montrent une certaine nostalgie. Mumbai est frénétique, mais très agréable. On y retrouve des cafés à tous les coins de rue, et des restaurants partout. Hé oui, il y a aussi des vaches et parfois même, la basse cour au complet dans les rues. Les bazars sont bondés, colorés et animés. J’avais déjà lu que Mumbai était un genre de Londres sur l’Acide avec un grand A… Je ne peux pas comparer, car je n’ai jamais été à Londres. Mais Mumbai ne m’a pas déçu. J’ai déjà hâte d’y retourner!

7- Taj Mahal (en Inde)

Sûrement, assurément, évidemment, le plus beau monument dans le monde que j’ai vu. Battez les foules, à l’ouverture du site. Vous allez réussir à vivre l’atmosphère de cette merveille. C’est tout simplement incroyable. Depuis que nous sommes enfants qu’on le voit partout, le Taj Mahal est un grand emblème. Et d’être devant, de le voir, de le toucher, et surtout de le trouver plus beau en vrai que sur photo, c’est vraiment quelque chose. Impossible d’être déçu du Taj Mahal, surtout quand on regarde tous les détails, les pierres semi-précieuses et précieuses incrustées dans le marbre pour créer de belles fresques. Et pour ajouter une touche de romantisme, ce fut un maharaja qui a construit ce bâtiment pour sa femme décédée. Hé oui, le Taj est un mausolée. Pas un château, pas un temple, mais bien une « simple » pierre tombale de marbre. Et en fin d’après-midi, allez vous installer sur une terrasse sur le toit d’un restaurant à boire une bière, et à regarder le soleil se coucher avec le Taj en arrière plan. J’ai encore des frissons!

6- Le lifestyle athénien (en Grèce)

Peut-être à cause des 14 derniers mois en Asie, peut-être que nous étions fatigués, ou peut-être avons-nous réussi à trouver et découvrir l’esprit d’Athènes, mais ce fut un agréable vent de fraîcheur d’atterrir en Europe avant de revenir. Athènes n’est pas Paris ou Barcelone. Athènes est même un peu trash avec tous ses graffitis qui décorent les murs de la ville. Mais c’est comme sa marque de commerce. Athènes est le centre névralgique des rebelles, des révolutionnaires, des progressistes. Les Athéniens vous le diront avec fierté, surtout quand ils nous rappellent l’héritage que leurs ancêtres ont légué au monde. La démocratie, bien sûr! Mais après avoir vu le beau quartier de Plaka, l’Acropole, et la place Monastiraki, il faut aller creuser un peu dans Athènes. Ça vaut vraiment la peine, car les Athéniens sont vraiment accueillants. Vraiment. Surtout pour une ville de 4 millions d’habitants. On ne se prend pas au sérieux à Athènes, on reste accessible et convivial. Il faut aller se perdre dans le quartier Psiri ou Exarchia pour découvrir le vrai style de vie athénien. Tout est slow en Grèce. On ne ressent pas le stress des habitants. Athènes n’est pas frénétique comme Delhi, Bangkok ou New York. Peut-être est-ce parce que nous sommes en vacances… Et les Athéniens ne sont pas différents du reste des Européens; la bouffe est le centre de leur univers. Évidemment, en Grèce, on fait comme les Grecs. On prend le café à midi, on dîne à 14 h, on fait la sieste après, on prend un autre café, on prend une bière, on va manger vers 20 h dans une taverna. Il ne faut surtout pas passer à côté des tavernas, ce serait un sacrilège. Selon Pantelis, notre ami grec, que tu sois un travailleur ou un chômeur, les Athéniens ne dérogent pas de cet horaire. Peut-être que ça ne les a pas aidés avec la crise… Mais bon, c’est une autre histoire… Mention d’honneur : aller manger dans un resto dans le port de Pirée en regardant la mer d’Égée. Passez-y tout l’après-midi, buvez, mangez, relaxez; après ça, vous allez vouloir déménager pour toute la vie en Grèce. C’est dangereux!

5- Les préjugés démolis sur l’Inde

Bon. Ok. J’avoue que c’est un highlight un peu étrange. Un peu lourd aussi. Je m’explique. Dans notre vie, il y a le sentiment « Avant l’Inde » et il y a le sentiment « Après l’Inde ». Parlons de ce premier sentiment, celui d’avant l’Inde. Dans les médias, on entend souvent des choses pas cool sur l’Inde. Ça ressemble à beaucoup de pauvreté, de misère humaine, de chaos, de corruption et de viol. Ce qui est une réalité très triste pour ce pays. Il y a aussi tous les voyageurs qui ont détesté le pays, qui racontent que les gens sont malhonnêtes, que tout le monde veut t’arnaquer, que tu te fais sans cesse bousculer, entourer, toucher, tripoter. Avec toute cette publicité négative, on a honnêtement failli choker l’Inde. Solide. On se disait « Pourquoi aller s’infliger ça? » « Pourquoi risquer le coup? » Mais notre sentiment de curiosité était trop fort pour ne pas aller voir de nos propres yeux. Je ne vous mentirai pas, oui il y en a de la pauvreté, oui il y en a de la misère humaine, oui il y en a du chaos… Mais durant tout notre séjour en Inde, ce ne fut qu’étonnement par dessus étonnement. Le pays est rempli de surprises. Et je ne crois pas que ce soit plus dangereux qu’ailleurs dans le monde. Si je me fis au premier pays en voix de développement que j’ai visité, c’était le Honduras; clairement pas le pays le plus « walt-disney-bonheur-arc-en-ciel ». Ça ressemble plus au pays qui détient le record de meurtres par habitant par année, soit le pays le plus dangereux au monde. L’Inde ce n’est pas à prendre comme la Thaïlande ni comme l’Europe, il faut se préparer avant, faire ses devoirs, être conscient des risques, mais surtout suivre son instinct. Il est facile à haïr et à détester, mais il est encore plus facile à aimer. Il y a tellement de belles choses dans ce pays. Comme je disais, il y a le sentiment « Avant l’Inde » qui est rempli de peur et de préjugés, et il y a le sentiment « Après l’Inde » rempli de souvenirs, de rêves et d’émerveillement. Le problème quand on réussit à se sortir de ses préjugés envers l’Inde, c’est qu’on a toujours le goût d’y retourner… (Bref, vous allez sûrement remarquer en plus que les 3 premières positions de ce palmarès sont détenues par l’Inde! Faque oui, l’Inde vaut plus que des préjugés de peur.)

4- Les éléphants sauvages d’Arugam Bay (au Sri Lanka)

Checkez ben le tableau : un de mes chums nous rejoint au Sri Lanka, on se déplace dans le pays, on est heureux, on arrive à Arugam Bay après 2 semaines au Sri Lanka. On fait du surf, on boit de la bière, on est en vacances, quoi! Il fait chaud, on aime ça! On rencontre un couple Québeco-Français ultra-sympathique, on s’amuse. On aime la vibe d’Arugam Bay. Mais le clou du spectacle, c’est une simple petite balade en scooter qui deviendra un safari épique à la recherche… d’éléphants!!! Après un avant-midi à se promener sur les routes ayant comme paysage une nature sèche, à cramer au soleil, on était pas vraiment convaincus que c’était notre plus belle balade de moto. On décide alors d’aller vers le nord d’Arugam Bay, vers 15 h… Et voilà! Les éléphants étaient sortis dans les champs, ils étaient partout. Mais il n’y avait pas que des éléphants sauvages, il y avait aussi des singes et des paons qui se baladaient dans les champs. C’était incroyable!

3- Les Chameaux (en Inde)

L’animal le plus cool au monde, l’animal le plus relax au monde, l’animal le plus drôle est sans contredit le chameau. J’avais déjà vu des chameaux au zoo de Granby, mais tsé, quand tu vas au zoo, c’est pour voir le lion, les éléphants, les singes pis aller nourrir les chèvres. Pas pour aller voir un chameau! Mais quand tu es dans le désert du Rajasthan, et que tu rencontres des chameaux, c’est assez impressionnant. Parce que c’est gigantesque comme animal, c’est grand, pis quand ça mange, ça se déboîte la gueule. Pis quand il se déboîte la gueule, il a l’air trop cool, trop relax, trop fendant, trop snob, trop frais. La foire de chameaux de Pushkar était assez atypique, et nous avons pu voir des Indiens en plein processus de négociation pour acquérir ou vendre la plus belle bête. Comme des vendeurs de char. En plus, ils décorent les chameaux pour faire plus d’éclats, plus de punch. Il en a des milliers, c’est impressionnant. Avec leur hauteur, ils en sont presque intimidants. Surtout la première fois que tu leur montes sur le dos, tu te sens comme Shaquil O’Neal. Je pense que le chameau est rendu mon animal préféré. J’aurais donc dû m’en acheter un à la foire de chameaux!

2- Le chaos indien

Encore une fois, l’Inde figure dans le palmarès. Parce que le plus intense chaos qu’on a vécu, c’était en Inde. Partout où vous irez en Inde, vous allez le vivre. Tout le temps. Alors, vaut mieux apprendre à l’apprécier à sa juste valeur. La première chose que vous allez voir, c’est la malpropreté. Au début on trouve ça dégueulasse. Ça pu. Et c’est très cliché. Oubliez ça. Regardez plutôt comment les gens se déplacent. Regardez comment les gens interagissent entre eux. Regardez comment ils vous regardent. Regardez ce qui vous entoure. Regardez les moyens de transport qu’ils utilisent. Regardez les vaches. Regardez les Indiens qui interagissent avec les vaches. Regardez les gens quand vous prendrez un chai dans un kiosque de thé sur le coin d’une rue. Regardez les gens qui prennent le train. Regardez les gens lorsque vous leur montrez votre guide de voyage de l’Inde. Regardez les gens qui veulent votre confort et votre bien dans le train. Regardez les saris colorés des femmes. Regardez la camaraderie entre les hommes. Regardez les enfants qui jouent au criquet. Regardez tout. Regardez où vous êtes. Réalisez où vous êtes. Respirez la place où vous êtes. Écoutez les bruits. Prenez le temps de prendre tout ce que vos sens peuvent prendre. Et vous verrez que le chaos indien est beau, merveilleux, fantastique. Je vous le jure, il va vous manquer assez vite… Surtout si à votre retour vous allez bruncher le dimanche au Quartier Dix30.

1- Varanasi (en Inde… évidemment!)

L’unique, la seule, Varanasi. C’est le genre de place où tu arrives et tu te dis : « Je voyage depuis plus de 1 an, pis c’est là que je me rends compte que j’ai rien vu! »  Je ne crois pas qu’il y ait une autre place semblable sur la planète… En arrivant dans les rues labyrinthiques et étroites de Varanasi, vous allez sentir que la ville vous submerge, vous prend. Vous devenez prisonnier. Ça pas l’air très positif dit de même, mais ça l’est! Vous allez sentir que vous faites partie de quelque chose de gros. Vous faites partie d’un tout. Cette ville est située sur le bord du Gange. Le Gange est le fleuve le plus sacré de l’Inde. Sur la rive, vous verrez de nombreux ghats, qui s’alignent et suivent le fleuve sur 3 km. Chaque ghat possède sa spécialité, un peut être pour la fertilité, l’autre pour la santé, un autre pour l’argent. Beaucoup de choses s’y passent. Des gens se baignent, se lavent, lavent leur linge, prient, chillent, jouent aux cartes, font voler leur cerf-volant. Au fur et à mesure que vous explorez la ville, vous vous rendrez compte que vous n’êtes pas prisonnier, mais que vous avez besoin de cette ville. C’est une étrange sensation. C’en est presque space. Oui, Varanasi, c’est space. Et il faut se laisser prendre par Varanasi. Et on apprend. On apprend que mourir à Varanasi est important dans la religion hindouiste. Mourir à Varanasi empêche la réincarnation, et l’âme se dirige directement au Nirvana. (Peut-être avec Kurt Cobain, tsé).  L’atmosphère et l’énergie d’ici sont indescriptibles. Il y a des places comme ça sur la planète. La chose la plus intéressante et la plus bouleversante reste le ghat de la crémation. Si vous arrivez par les rues de Varanasi, vous allez aussitôt voir des bûches de bois bien pilées. Et les piles sont très hautes. Une fumée se fait sentir et se fait voir, ce qui ajoute du mystère dans l’air. On se croirait dans un conte fantastique. Vous allez arriver droit devant le ghat… où plusieurs corps se consument sur le bord de la rive du Gange. Cœurs sensibles s’abstenir. Car on voit tout, c’est cru, c’est dur, c’est « in your face, le Gringo ». Il n’y a pas de place pour les demies mesures à Varanasi. Malgré tout, la vie est très présente. D’un côté, c’est la fin d’une vie, et de l’autre, les enfants jouent, les vaches se font donner des offrandes, les vieux boivent leur chai, la vie continue. Et on se rend compte qu’elle est belle la vie, malgré tout!

Mention spéciale : Les couchers de soleil au Sri Lanka

Pas de mots pour exprimer comment c’était beau, juste les photos parlent d’elles-mêmes!


 Hé bien, c’est tout! J’espère que vous avez apprécié ce dernier palmarès « officiel ». Vous avez remarqué que l’Inde est sortie grande gagnante. Le Sri Lanka a été merveilleux, c’est un pays facile qui permet de sortir des sentiers battus. Mais devant une géante comme l’Inde, ce n’est pas évidemment pas fair pour le Sri Lanka. Il y a eu aussi peu de Grèce, mais on y a vu qu’Athènes et on est restés que 2 semaines. Donc, on connaît peu la Grèce… Mais on sait qu’on va y retourner, parce que ça semble être vraiment le pays parfait! Bref, 3 pays différents qui nous ont offert une très belle fin. On a vraiment été gâtés pour les derniers mois de notre périple! 
Mais ne vous inquiétez pas chers amis! Le blogue ne prend pas fin malgré la conclusion de notre voyage. D’autres articles s’en viennent… entre 2 avions! On en a encore beaucoup à raconter! Alors, continuez à nous suivre! 
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s